mardi 24 juin 2014

10 bonnes raisons de détester les cabines d'essayage !




Les soldes d’été sont là! Qui dit soldes, dit shopping, qui dit shopping dit essayage.  Ce qui m’emmène  aujourd’hui à vous parler d’un endroit que nous fréquentons tous au moins une fois  dans nos vies. Les cabines d’essayage !


Ce lieu très fréquenté en particulier le samedi après-midi est quasiment incontournable si vous ne souhaitez pas avoir à revenir au magasin deux jours plus tard pour vous faire rembourser,  faire un échange ou pire recevoir  un avoir sous forme de ticket de caisse que vous risquez à coup sûr de perdre au fond de votre sac en fouillis.


On a toutes et tous connu une situation plus ou moins galère dans ce lieu si familier. Cette simple cabine peut parfois se transformer en un lieu hostile et contraignant. C’est un endroit où se mêlent tour à tour les sentiments de joie, de rage, de désespoir, de soulagement,  de colère, de satisfaction… 


Alors juste pour vous, et parce que je vous aime bien voici mon top 10 des situations galères vécues dans les cabines d’essayage. 


1    1  La grosse déception :  
    Je m’explique. Depuis plusieurs jours  on avait repéré ce joli petit top présenté dans la vitrine et qui allait si bien à ce mannequin (en plastique taille 32). On s’imaginait carrément dedans ! On l’essaie enfin et  le verdict tombe. La voix de Cristina Cordula  raisonne dans notre tête : "Ma chériiiie mais ça ne te va pas du tout !!"  Zut !  Comment a-t-on pu oublier cette règle de base ? Pas d’épaulettes pour les morphos en V !


    2  La dure réalité du reflet de notre image :
- - " Miroir oh mon miroir dis moi qui est la plus belle ?" Joker !
  Quoi de pire que le miroir d’une cabine d’essayage éclairée aux spots lumineux ultra  blanc.  Ces lumières ont une forte capacité  à mettre en relief tous nos défauts ! Cellulite sur les cuisses, teint de mort vivant, genoux caillouteux… A côté  les miroirs déformants de fêtes foraines c’est du pipi de chat ! 


     3  Le miroir unique (aussi appelé le miroir de la honte) de la boutique . 
    Certains magasins disposent d’un seul et unique miroir qui se trouve bien évidemment à l’extérieur des cabines ! Dans ce cas on est obligé de faire un défilé improvisé devant le troupeau de clientes qui attendent leur tour pour passer devant cette fameuse glace. . Comme si constater en privé que nos cuisses qui suffoquent dans ce slim trop serré  ressemblent à deux saucissons fraichement emballés, ce n’était pas assez déprimant. Et non!  On nous donne la possibilité d' en faire profiter toute  une assemblée de clientes dont les yeux sont rivés sur nous.


    4  La vendeuse qui cherche absolument à vous faire acheter cette robe qui ne vous va pas du tout en n’hésitant pas à lancer des compliments mensongers :

    Cette robe vous va à raaavir !!! Mais si elle se porte comme ça ! mais non elle n’est si décolletée que ça ,  on ne voit pas même votre nombril. Faites moi confiance !


   5  La séance de lutte : 
    Se contorsionner comme dans un numéro de cirque pour arriver à enfiler cette robe aux fines bretelle croisées dans le dos. Manquer de se briser une côte et un omoplate pour juste constater qu’elle ne nous va pas .  Et au moment de la retirer se rendre compte qu’on est comme prise au piège dedans ! Complètement emmêlée  et prisonnière dans ces satanées fines bretelles. On se débat tel un poisson pris dans un filet de pêche et puis soudain : CRACK ! catastrophe, le filet euh… je veux dire la robe a cédé.


    6 Les odeurs corporelles :   
    Je vais faire l’impasse sur l’odeur de pieds ambiant…Hum ! Le pire est quand on s’apprête à enfiler un super beau chemisier en satin et qu’on s’aperçoit que ce dernier dégage une atroce odeur de transpiration. Beurk ! Oui toutes les clientes qui vont faire les boutiques  ne prennent pas forcément une douche régulièrement. D’autres  ne connaissent pas les déodorants. Un conseil : toujours laver les vêtements fraichement achetés avant de les porter.


   7 L’attente interminable : 
    C'est quand l’accès aux cabines peut se comparer à la queue  que vous faites à Disneyland pour faire une attraction qui ne dure qu’une minute trente.  Il ne manque plus que la pancarte   avec écrit dessus «  temps estimé d’attente : 80 minutes »… Grrrr !


   8 L’intimité limitée des  cabines : 
    Malheureusement elles ne disposent pas toutes de rideaux allant d’un bout à l’autre ! (les mesures n’avaient pas été prises correctement ?) Alors il arrive quelques fois  qu’il y ait une ouverture de quelques centimètres  de chaque côté du rideau. Génial !  N’étant pas une exhibitionniste de nature, on est obligé de retirer à la hâte notre bas pour enfiler en un temps record ce short ! Ouf personne n'a rien vu ?  Pas sûr ! A moins que vous ayez la malchance d’être la  victime d’un enfant coquin (généralement pas le vôtre) qui trouve amusant de tirer d’un coup sec les rideaux  en rigolant à gorge déployée. Le pauvre enfant, il faut bien qu’il s’occupe en attendant sa maman.


     9  L’erreur du débutant : 
    Ne pas prévoir la tenue adéquate pour les multiples essayages de la journée et devoir retirer 10 fois un jean slim super collé voire greffé  à vos jambes, vos bottes, votre pull col roulé et la chemise à double boutonnage qui est en dessous.  Alors que la tenue idéale pour faire du shopping  reste selon moi la ballerine, le legging et le simple top long ! facile à enlever. Facile à renfiler !


    10  Le côté exigu des cabines . 
    Quand elles ne disposent que d’un seul porte manteau alors que vous devez y accrocher certes votre manteau, mais aussi vos  vêtements à vous et ceux que vous devez essayer ! Tout finit en général par se casser la figure par terre et pour peu que le le sol n’ai pas été nettoyé, je vous laisse imaginer l’état des vêtements.


Alors, toujours motivés à faire les boutiques ? Il existe heureusement une alternative à ce calvaire : L’achat sur les sites de vente en ligne ! j'en parlais déjà là!

A présent, vous ne verrez plus jamais les cabines d’essayage de la même manière !  


Bon shopping quand même !

2 commentaires:

  1. Très vrai tout ça, le pire pour moi c'est le coup du miroir unique, des fois c'est vraiment la loose, surtout quand t'es plein de gens qui te regardent alors que tu viens d'essayer un truc qui en fait ne te va absolument pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mieux reste encore (surtout pendant les soldes) d'essayer tranquillement les vêtements chez soi. Quitte à les retourner s'ils ne nous vont pas. Bon après j'avoue qu'on est mal vu par les vendeuses... tant pis!

      Supprimer