vendredi 25 juillet 2014

Comment je suis devenue médiatrice malgré moi.


Comment ça j'exagère? Oui, j'exerce ce dur métier tous les jours et ce du matin jusqu'au soir.

Depuis quand dites vous?  A partir du moment où  Numéro Deux a commencé à se mouvoir (en rampant de toutes ses forces)   pour atteindre   son grand frère dans le but de lui chaparder un jouet.
 
Comment ça je n'ai pas les compétences requises?

Si je les ai! Pour être médiateur d'après les fameuses fiches d'orientation métiers de l'Onisep il faut:

- Savoir écouter : C'est un don chez moi! Les parties aiment se savoir compris. Donc toujours répondre par des "Hmmm!" "Ah?" "Oui oui!" "C'est vrai ça?"

- Rester toujours neutre : Ou du moins tenter! On ne peut pas punir ou gronder toujours le même. Le pauvre risquerait de crier à l'injustice même si c'est justifié! Alors on tempère et on tente de calmer le jeu sans trop prendre partie. Pas facile hein?

Ne pas se laisser porter par ses sentiments : Vous savez le sentiment de ras le bol que vous éprouvez généralement vers la fin de la journée quand pour la quinzième fois deux ou plusieurs garnements viennent s'accrocher à vos jambes en hurlant tels des sirènes de voiture en train de se faire voler!  Surtout restez zen. Respirez un grand coup et répondez leur sur un ton calme. 

- Savoir rétablir le dialogue entre les deux parties afin de résoudre le conflit! Ne rêvez pas. Il est rare que les  protagonistes se fassent un gros poutou à la fin et repartent bras dessus bras dessous en chantant la mélodie du bonheur.  Par contre si  chacun repart dans son coin sans crise, sans pleurs et sans bagarre c'est déjà une énorme victoire!

Je pense sérieusement que l'on devrait décerner le diplôme de médiateur  d'office à tous les parents  ayant au moins deux enfants à charge! 
Vous pensez que si je passe une V.A.E. (validation des acquis par l’expérience) je pourrai faire reconnaître mes compétences?

Je vais sérieusement y réfléchir mes chers lecteurs...

En attendant, je vous laisse car je dois aller ingurgiter un cachet de Dafalgan 1000! Voir deux...

Ps : La migraine reste le principal risque du métier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire